Top

Nouvelles

L'esprit du jeu, pour vous, c'est quoi?

04/12/2020
5011_fqu_logo
FQU.ca

Journée internationale de l’esprit du jeu

Aujourd’hui on fête la journée internationale de l’esprit du jeu.

L’esprit du jeu est au cœur de la pratique de l’Ultimate.

En l’absence d’arbitre sur le terrain, la responsabilité de respecter les règles repose sur les joueurs. Ils doivent s’expliquer, s’écouter et prendre des décisions ensemble lorsque des fautes sont appelées. Après les parties, les deux équipes se rencontrent pour discuter afin de créer des liens avec les joueurs de l’autre équipe et aussi de désamorcer les possibles mésententes.

Pour en savoir plus, nous avons demandé à quatre différentes personnes impliquées dans l’Ultimate de nous expliquer l’esprit du jeu. Nous vous présentons les points de vue de Catherine Fortin-Dubé (joueuse récréative d’Ultimate Rivière-du-Loup), Julien Sénéchal (joueur du ROYAL de Montréal) Sophie Roy (entraineure du Club USH) et Dave Brideau (coordonnateur haute performance à la Fédération Québécoise d’Ultimate).

 

Que représente cette journée pour vous ?

CFD : Je trouve ça important cette journée parce l’esprit du jeu, c’est l’essence du jeu. Tout tourne autour de ça, c’est la base du jeu. C’est ce qui fait que c’est si agréable et que l’on aime tant notre sport.

JS : Cette journée est l’occasion de signaler l’esprit du jeu comme caractéristique unique de notre sport. C’est un bon moment pour mettre de l’avant le plaisir de jouer et le respect de l’adversaire.

SR : Cette journée permet de souligner cet aspect particulier du jeu que l’on ne retrouve pas ailleurs dans d’autres sports. C’est ce qui fait la beauté de ce sport! Les joueurs vont pouvoir se servir des valeurs de l’esprit du jeu dans d’autres sphères de leur vie. Avec l’esprit du jeu, on forme des citoyens à part entière.

DB : Dans tous les sports, il y a l’esprit sportif, le fair play, l’esprit courtois, le fait de ne pas tricher…. l’Esprit du jeu c’est autre chose, ce n’est pas simplement l’esprit sportif poussé à l’extrême. Il n’y a pas de journée de l’esprit sportif dans les autres sports. Cette journée sert à souligner la différence et l’unicité de l’Esprit du jeu qui est au centre de la pratique de l’Ultimate!

 

Que signifie l’esprit du jeu pour vous ?

 CFD : L’esprit du jeu c’est un des aspects du sport qui m’a attirée. C’est un jeu de collaboration et de communication. Il n’y a pas d’animosité. On ne joue pas contre l’autre équipe, mais bien avec l’autre équipe dans un esprit de camaraderie. C’est cette dynamique qui rend le sport agréable et accessible.

 JS : L’esprit du jeu me rappelle le plaisir de jouer, c’est la caractéristique principale selon moi. C’est aussi le respect pour le sport et pour l’adversaire. Cet esprit nous permet d’éviter la tricherie et les contacts physiques inutiles pour mettre plutôt l’accent sur l’importance de connaitre les règles.

SR : On pourrait tenter de résumer l’esprit de jeu au fair play…. Mais c’est plus que ça. C’est aussi d’être honnête, de s’autoévaluer de se contrôler soi-même. Ça amène beaucoup de joie et de plaisir. L’adversaire n’est pas juste là pour être démoli… si tu n’as pas d’adversaire, tu ne joues pas.

DB : L’esprit du jeu inverse l’importance des concepts de compétition et d’expérience humaine. Ça remet toujours l’être humain au centre! Tout le monde est légitime pour appeler un jeu, appeler une faute. Il n’y a pas d’arbitre.  Tout le monde peut décider! On va s’entendre sur la décision puis on va continuer le jeu. Ce n’est pas quelqu’un d’autre qui va trancher. C’est un outil extraordinaire pour apprendre la résolution de conflit, tant pour les jeunes que pour les adultes.

 

À quoi ressemble l’esprit du jeu hors du terrain ?

 CFD : On peut être intense et être compétitif tout en gardant l’esprit du jeu. C’est correct de vouloir se dépasser dans le sport et professionnellement. Ce n’est pas parce qu’on est dans l’appréciation des autres et l’autoarbitrage que l’on ne peut pas vraiment se donner. Il faut le faire dans la communication et le respect.

JS : L’esprit du jeu et le respect nous aident avec la communication dans la vie.  On apprend à exprimer son point de vue et à ne pas mettre le tort sur l’autre. Grâce à l’autoréflexion et à l’écoute, on peut comprendre comment la situation est arrivée et comment on pourrait faire autrement une prochaine fois. C’est une bonne façon de régler des situations difficiles entre amis ou avec des colocataires.

SR : Si on prend juste l’attitude positive et la maitrise de soi, on peut appliquer ce qu’on apprend dans le jeu à plusieurs situations. Quand les émotions sont fortes, avec la stratégie respect on peut écouter, entendre l’autre et poser son verdict. Ça peut être pratique autant dans une chicane avec son frère que lorsqu’on a un malentendu avec son patron.

DB : L’esprit du jeu mène à la bienveillance, même à l’extérieur du terrain. C’est vouloir comprendre ce qui s’est passé plutôt que d’essayer d’avoir raison. Ça apprend la bienveillance, l’empathie, un regard extérieur sur les évènements…. Un regard plus grand, plus large que sa simple personne et sa propre perception. Ça apprend à écouter et à donner de l’importance aux points de vue et aux expériences de ceux autour de soi.

Catégorie(s) : N / C