Une 2e place aux WCBU 2011!

À l’occasion des Championnats du monde sur plage qui ont lieu du 21 au 28 août 2011 à Lignano Sabbiadoro en Italie, la Fédération québécoise d’ultimate a invité Isabelle Lemay à nous faire un compte rendu de son expérience sur place avec l’équipe canadienne. Isabelle Lemay, cocapitaine de l’équipe montréalaise Storm 2011, a été sélectionnée sur l’équipe féminine nationale. Résultats sur http://www.wcbu2011.org/scores/.


Voilà quelques jours que les Championnats du monde de plage sont terminés, il est grand temps de faire un bref retour sur les évènements.

L’équipe de division maître canadienne a eu une belle performance tout au long du tournoi en maintenant son préclassement (5e place). On peut dire que les Québécois sur l’équipe se sont bien démarqués! Avec Mathieu Dusseault qui domine avec un total de 24 passes.

L’équipe masculine canadienne a aussi connu de bons moments, malgré une défaite crève-cœur les excluant du top 4. Malgré tout, ils ont réussi à repartir avec la 6e place. En plus, je tiens à préciser qu’ils ont été un fan-club extraordinaire pour l’équipe féminine! Je vous laisse en juger par vous-même dans cet extrait de la demi-finale contre la Grande-Bretagne (voir à partir de la 38e seconde) :

Quant à nous, nous avons eu un tournoi exceptionnel…

Notre préclassement nous plaçait en 6e position, mais dès le début nous avions le podium en tête. C’était très clair pour l’équipe que nous allions tout donner afin de nous rendre en demi-finale. Lors des parties de pool, nous avons eu que des victoires à l’exception de notre défaite contre les États-Unis. Cette défaite a été difficile pour l’équipe, car le pointage ne laissait rien présager de bon. Cependant, nous étions aussi d’avis que c’est souvent dans la défaite que l’on devient plus fort. De plus, cette défaite mettait en évidence nos faiblesses et nous donnait des objectifs pour les prochaines parties.

La demi-finale contre la Grande-Bretagne

Nous sommes arrivées à cette partie prête comme jamais. Malgré toutes les victoires remportées dans le pool, c’est cette partie qui allait déterminer si nous nous rendions en finale. L’idée de jouer pour la 3e place était totalement exclue du scénario. Nous avions déjà battu la Grande-Bretagne, mais seulement par 2 points. Il fallait partir en force, mais c’était atteignable. Ce fût une partie très serrée, de chaque côté la ligne offensive fournissait et la marge de manœuvre était très mince. La partie s’est finalement jouée sur un Universe avec tout le stress que vous pouvez imaginer. En toute franchise, lorsque nous avons marqué je crois que toutes les filles de l’équipe ont eu des larmes leur monter aux yeux. Ce fut l’un des moments forts du tournoi!

 

La finale contre les États-Unis
Le soir même, à 21 h 45 nous allions affronter les États-Unis. Nous redoutions cette équipe, mais les capitaines avaient bien fait leur devoir et nous espérions avoir fait les ajustements nécessaires pour contrer leur jeu défensif. Dès le début de la partie, nous savions que beaucoup de fautes allaient être appelées et que ceci rendrait la partie encore plus difficile au niveau mental.

 

Les Américaines ont pris les devants 4-2 grâce à un bris. Nous avons réussi à nous rattraper et à égaliser, puis le temps s’est écoulé et la partie allait se terminer à 10. Le pointage étant de 9-8, nous devions absolument faire les 2 prochains points pour l’emporter. Nous avons égalisé à 9-9, ce qui signifie que nous partions en défensive. Les Américaines ont échappé le disque, nous permettant de prendre l’offensive à quelques verges de la zone des buts. Malheureusement, le stress et la fatigue étaient présents chez les deux équipes, nous avons nous aussi commis des erreurs. Après 3 revirements, les Américaines l’ont emporté… La déception était au rendez-vous pour l’équipe canadienne. C’est triste de perdre sur un Universe, lorsqu’on se sent si près du but. Mais en même temps, il s’agit avant tout d’une expérience exceptionnelle et d’une chance inouïe que d’avoir pu jouer en finale.

Photo de Simon Norris

 

Oh et pour ceux qui se posent la question : Évidemment que le Canada a gagné le party!
isabelle


Le décompte est commencé pour les WCBU 2011
WCBU 2011 Jour 1 : Le Canada est non-défait
WCBU 2011 Jour 3
Vidéo de la finale féminine Canada – États-Unis du WCBU 2011