Entrevues du lundi de la FQU : la migration sportive

De plus en plus de QuébécoisES pratiquent l’ultimate. Mais qui sont tous ces joueurs? D’où proviennent-ils? Sans négliger le développement junior des dernières années, on s’initie à l’ultimate assez tard en général, pendant les années universitaires ou même après. Pour certains, l’ultimate est un premier sport et permet de rester actif. Pour d’autres, l’ultimate représente une deuxième carrière sportive… Or, depuis quelques années, on rencontre fréquemment ces athlètes des autres sports qui se sont transformés en joueurs et joueuses d’ultimate.

Au cours des prochaines semaines, je publierai des entrevues réalisées avec des joueurs qui ont pratiqué un autre sport avant l’ultimate. Afin de mieux comprendre ce phénomène de migration sportive, je leur ai posé les questions suivantes :

Question 1 : Quel sport de haut niveau autre que l’ultimate avez-vous pratiqué dans votre vie? Avec quel club? Quel niveau de compétition avez-vous atteint? Décrivez une de vos bonnes performances!

Question 2 : Qu’avez-vous apprécié le plus dans cet autre sport?

Question 3 : Qu’est-ce qui vous a amené à jouer au ultimate?

Question 4 : Avec quelle(s) équipe(s) d’ultimate jouez-vous? de quelle ville?

Question 5 : Qu’est-ce que vous appréciez de l’ultimate?

Question 6 : Quels aspects de l’ultimate pourrait-on améliorer?

Une entrevue sera publiée tous les lundis sur le blogue de la FQU. Pour cette première série d’entrevues, les migrants sportifs en question jouent ou ont joués au basketball, au volleyball, au badminton, au basketball, au touch football, au hockey et au soccer.

Pour consulter toutes les entrevues.