WORLD GAMES 2009, LE JOUR D’APRÈS

Et bien… il faut croire qu’avec un été occupé comme ça, le temps pour écrire se fait plutôt rare! Je suis donc désolée du mon manque d’assiduité pour écrire mon aventure des Jeux du Monde 2009 sur le site de la FQU, j’ai manqué à mon devoir. Mais, mieux vaut tard que jamais!
Sébastien Labbé a fait un super travail pour vous donner les mises à jour pendant les Jeux, mais j’ai quand même cru bon vous écrire quelques lignes sur mon expérience car, elle en fut toute une! Malgré la déception des défaites et du classement final, l’expérience des Jeux, de l’accueil et de l’esprit d’équipe que nous avons eu pendant notre périple fut incroyable.

PETIT BONHOMME DE CHEMIN
Tout d’abord, mentionnons que le cheminement de Team Canada au cours de l’été fut parfois rocailleux avec quelques embûches mais tout de même rempli de bonnes choses et de victoires. Notre premier tournoi en tant que « TC » était à Poultry Days. Nous avions la chance de pouvoir jouer à ce tournoi contre 3 autres équipes faisant partie des « World Games 2009 » en juillet à Kaohsiung, Taiwan. En effet, les équipes de Grande Bretagne, de Chinese Taipei et des USA étaient présents à ce tournoi qui avait lieu dans la ville de Versailles, Ohio. Nous avions notre division élite où nous avons pu jouer contre toutes les équipes des mondiaux la première journée de tournoi. Après une cuisante défaite contre les US le samedi, nous avons tout de même gagné en finale du tournoi contre eux le dimanche, 13-11. Ce fut notre seule victoire contre les US de tout l’été…
Ensuite, direction Seattle pour le tournoi Potlatch, le plus gros tournoi mixte au monde! Trois jours de tournoi contre des équipes pour la plupart très fortes comprenant entre autres les meilleurs joueurs de la côte ouest, ce n’est pas peu dire! Team Canada a bien performé tout au long du week-end récoltant des victoires convaincantes. Nous avons rencontré sur le terrain notre « mouton noir » (Team USA) 2 fois au cours du week-end. La première fois en « showcase game » le vendredi ainsi qu’en finale du tournoi, le dimanche. Bien que nous ayons perdu les 2 matchs contre eux, la défaite en finale fut très douloureuse. Avec un pointage de 7-6 pour Team Canada à la demie, Team USA a su reprendre ses esprits et nous donner du fil à retordre! Le pointage final fut de 13-7!

QUE LES JEUX COMMENCENT!

L’arrivée à Taiwan, le 17 juillet dernier fut des plus rocambolesques et surtout, impressionnantes! Premier grand coup en arrivant sur place : LA CHALEUR. La température ressentie sur place était cuisante. À notre arrivée à 5h30 du matin, c’était était déjà insupportable. Il faisait environ 35 degrés plus humidité. BIENVENUE À TAIWAN!!! Deuxième grand coup : L’ORGANISATION IMPECCABLE DES JEUX ET L’ACCUEIL DES TAIWANAIS. C’était super! Nous avons été accueillis comme des rois et les bénévoles sur place pour nous aider étaient TOUS aussi gentils les uns que les autres. Les athlètes, entraîneurs et accompagnateurs ont tous été traité aux petits oignons.
Le moment le plus impressionnant fut quand on nous a conduits au stade où l’on jouait. C’était immense. Le stade, construit pour l’événement, avait une capacité de 40 000 personnes. Évidemment, nous n’avons pas eu cette assistance pendant le tournoi mais le sentiment que nous avons eu quand nous sommes arrivés au stade et qu’on nous a dirigés vers le terrain était indescriptible. Soudainement, nous avions l’impression d’être des superstars de football ou de soccer. Nous avions notre chambre de joueurs avec tout ce dont nous avions besoin. C’était surréel!

LES MATCHS

CANADA vs GRANDE BRETAGNE (Victoire du Canada, 13-10)
La première partie du tournoi était contre la Grande Bretagne. Partie quelque peu éprouvante dans mon cas à cause de la chaleur mais somme toute, malgré quelques petites erreurs de nervosité, l’équipe a plutôt bien performé. L’équipe de la Grande Bretagne comprend des joueurs et joueuses athlétiques et rapides mais leur petit manque d’expérience sur le terrain et au niveau du « handling » leur coûte souvent des revirements. Team Canada a su capitaliser sur ces opportunités.

CANADA vs USA (Victoire des USA, 13-6)

OUF!!! Quelle partie décevante ce fut pour nous! Avec beaucoup de problèmes à l’offensive de notre part, Team Canada n’a pas su tirer son épingle du jeu contre les États-Unis. Team USA a simplement capitalisé sur toutes nos erreurs à l’offensive en plus de briser notre défensive. Notre zone défensive qui avait été plutôt efficace contre eux au cours de l’été n’a rien fait pour les arrêter. Bref, une partie très frustrante pour nous. Le moral des troupes était plutôt bas mais, nous devions garder le cap pour affronter les japonais le jour suivant!

CANADA vs JAPON (Victoire du Japon 13-9)

Le rêve de la médaille d’or du Canada s’envolait avec la défaite contre le Japon. Les japonais étaient de toute évidence familiers à ce genre de climat très chaud et humide et ont tout donné sur le terrain contre nous sans être incommodé par quoi que ce soit. Le style de jeu de japonais était impressionnant. Nul besoin de mentionner leur rapidité et leur force athlétique sur le terrain! Malgré leur petite taille, l’impulsion de leur joueur pouvait facilement se mesurer à celle de nos grands joueurs. Bien qu’après la demie, le pointage indiquait 8-8, l’écart a commencé à se creuser ensuite. Encore une fois, des erreurs offensives de notre part ont simplement mis le clou dans le cercueil et notre défensive n’a malheureusement pas pu créer les revirements nécessaires.

CANADA vs CHINESE TAIPEI (Victoire du Canada 13-7)

L’Équipe la moins expérimentée et la moins favorite du tournoi était celle de la Chine. Pourtant, avec une foule bruyante derrière eux, l’équipe a créé toute une surprise avec une très bonne performance! Ils étaient en feu! Malgré leurs défaites, ils en ont impressionné plus d’un et le mot général qui se passait sur l’équipe de la Chine était de ne pas les sous-estimer! Team Canada a très bien joué contre eux : Offensive organisée, défensive efficace. Le nombre d’erreurs de notre part fut vraiment réduit au minimum ce qui était rassurant à voir. La foule était en délire… pour la Chine évidemment! Mais, bien que l’assistance était du côté de l’équipe adverse, entendre ces cris et ces encouragements était très impressionnant! Je garde un très beau souvenir de cette partie.

CANADA vs AUSTRALIE, Premier match (Victoire du Canada 13-8)

À cause de la grande surprise de la veille (L’Australie avait battu le Japon 13-12) une triple égalité était créé. Pour Team Canada, ceci signifiait que si nous battions l’Australie par 8 points, nous pouvions jouer le match pour la médaille d’or. Inutile de vous mentionner que l’équipe était pleine d’énergie et surtout, avait un désir brûlant de détruire notre adversaire! Malheureusement, le pointage à la demie indiquait 7-6 pour le Canada. Nous savions alors que l’or n’était plus une option. Mais une médaille de bronze l’était encore. Team Canada a sûrement jouer sa meilleure demie de tout le tournoi à ce moment. Nous étions en feu! La défensive de l’Australie était loin de nous arrêter, nos joueurs étaient ouverts sur toutes leurs cuts et notre défensive les a littéralement gelés. Nous avons pris contrôle de la partie en l’emportant 13-8.

CANADA vs AUSTRALIE, Match pour la médaille de bronze (Victoire de l’Australie 13-8)

Nos beaux souvenirs de la partie contre l’Australie le matin même nous faisaient déjà rêver à la médaille de bronze que quelques minutes après le début du match, nous étions frappés en plein visage. La vapeur avait renversé en faveur de l’Australie, à la grande frustration de Team Canada. L’Australie semblait aimer les lancers « hammer » donc nous avions décidé au premier match de les forcer à lancer du revers (force backhand) ce qui avait fonctionné en notre faveur en diminuant ainsi le type de lancers « marteaux ». Par contre, pour ce 2e match, ils ont su briser à plusieurs reprises notre force « backhand » en dégageant des lancers droits (flick) autour du marqueur. Bien que leur exécution n’était pas maximale, l’Australie a tout de même surpris notre défensive qui n’a pas pu se ressaisir à temps.

Quelle déception ce fut de voir la médaille de bronze nous filer entre les mains. Tous les membres de l’équipe étaient dévastés. Je me souviens du très long silence dans la chambre des joueurs après ce match. Ce silence résonne encore dans mes oreilles au moment d’écrire ces lignes. Un silence dont je me souviendrai très longtemps.

Après un bon souper d’équipe au McDonalds et une soirée karaoké très enlevante, je repris l’avion le lendemain soir en direction du Canada. Je n’avais malheureusement pas de médaille à ramener dans mes valises mais somme toute, je n’avais que de beaux souvenirs à raconter. Ce fut une expérience mémorable et je me compte très chanceuse de l’avoir vécu.

Maintenant, en route pour les CUC! Je souhaite BONNE CHANCE à toutes les équipes! Amusez-vous bien et donnez votre meilleur sur le terrain!

À bientôt,
Geneviève